Suivez les rendez-vous incontournables B2B


Pour aller plus loin, inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois, les articles les plus lus et les rendez-vous incontournables

Segmentation des données CRM : je fais le bon choix !

segmentation grand

Imagine-t-on des campagnes marketing non ciblées ? Votre base de données doit disposer d'informations complètes, fiables, actualisées et segmentées avec pertinence. Mais comment bien effectuer cette segmentation des données ?

Ne vous y méprenez pas : les campagnes marketing mal ciblées présentent deux inconvénients majeurs. Primo, vous gaspillez du temps, de l'argent et de l'énergie à solliciter des interlocuteurs qui par nature ne sont pas intéressés par votre offre. Secundo : vous perdez en crédibilité. Difficile par la suite de tenir un discours sur « le service personnalisé que nous offrons à nos clients ! »

 

Enrichir et actualiser sa connaissance clients


Pour éviter ce type de situation, les entreprises doivent d'abord disposer d'informations clients actualisées et constamment enrichies. Adresser un e-mail nominatif à l'ex-directeur des achats d'une entreprise, parti depuis six mois, sera très mal perçu par son successeur... En revanche, un client qui diversifie son activité peut devenir « éligible » à l'une de vos offres, et donc être intégré au fichier des destinataires de votre prochaine campagne de marketing sur cette offre. De la même manière, un client qui recrute constitue à l'évidence une cible de choix si vous évoluez dans l'univers des ressources humaines.

 

Trois grandes catégories de segmentation


Mais une fois votre base de données renseignée, comment segmenter les informations qu'elle contient ? Il existe trois grandes catégories de segmentation. La segmentation « d'identité ». Quel est le secteur d'activité de ce client ou la fonction de ce responsable ? Elle va servir à cibler, par exemple, une offre concernant uniquement les directeurs achats d'entreprises de transformation de matières premières. La segmentation valeur : elle classe les clients en fonction de leur potentiel « business » et permet de dimensionner les budgets marketing et communication en fonction du ROI espéré. Enfin, la segmentation comportementale fondée sur le comportement passé des clients. C'est l'une des plus judicieuses. Elle indique quels sont les types, les formes de messages et les canaux de communication auxquels tel ou tel client est le plus sensible. Si de courtes vidéos, présentant les économies résultant d'une de vos offres de service, ont été très appréciées des directeurs financiers de grands groupes, ne changez pas une formule qui gagne !

 

Croiser ou coupler ses critères de segmentation


Enfin, pour être efficace, « assemblez les clients qui se ressemblent (personas) » et adressez leur des campagnes marketing similaires. Mais attention ! Pour toucher la totalité de la cible potentiellement intéressée par l'une de vos offres, vous devrez parfois coupler ou croiser vos critères de segmentation. Un institut de formation, par exemple, ciblera par secteur d'activité ses offres de formation « métiers » mais communiquera en mode « multi-secteur » sur ses offres de formation aux technologies digitales, plus transverses. 

 
Maîtrisez votre relation client

INES, 1er éditeur français de logiciels CRM en cloud pour PME en B2B


 
Nabil Rabaaoui
Lead Manager - INES CRM

Ces articles peuvent vous intéresser : Les bonnes pratiques CRM

CRM-ERP, un mariage de raison

mariage erp petitLa tectonique des plaques est en cours au sein des systèmes d’information. Fini le temps où CRM et ERP étaient séparés par un océan ! Désormais, les deux outils n’en forment plus qu’un, pour le meilleur et pour le client. 

Lire la suite...

International et CRM : les pièges à éviter

La relation client ne s'arrête pas aux frontières des États. Votre solution CRM doit pouvoir intégrer différents aspects culturels et légaux pour accompagner au mieux le travail de vos commerciaux à l’international. 

Lire la suite...

Comment booster chaque étape de votre cycle de vente grâce au CRM ?

petite image - pouvoirDe la génération de leads à la signature – voire au-delà – le CRM peut se transformer en atout majeur pour les commerciaux. État des lieux des fonctionnalités et des bonnes pratiques d’un logiciel de gestion de la relation client à chaque étape du cycle de vente. Un outil de « flicage » destiné au management, le CRM ? Pas si sûr ! Pour les commerciaux sur le terrain aussi, l’outil représente une formidable opportunité pour être plus efficace. Selon le cabinet CSO Insights, plus d’un quart des dirigeants se plaignent de cycles de vente trop longs, première cause du manque d’efficacité de leur stratégie commerciale. Et si le CRM accélérait tout cela ? 

Lire la suite...
Share
Top